Bio

Simone Plouffe

Simon dans le train Tshiuetin

Originaire de Rouyn-Noranda, Simon Plouffe vit et travaille à Montréal. Ses expériences de travail comme preneur de son l’amènent à explorer des univers sonores tant au niveau de l’expérimentation que de la conception. Il réalise son premier documentaire L’or des autres (2011), donnant la parole aux citoyens de Malartic, en Abitibi, qui sont confrontés à l’implantation d’une mine d’or à ciel ouvert au cœur de leur ville. Il a été présenté dans une quinzaine de festivals internationaux (RIDM, Dok.Fest, Guadalajara, Big Sky) et s’est fait décerner le Merit Award for Advocacy au Montana CINE Int. Film Festival, une mention honorable pour Excellent Storytelling au WIFF, le prix Silver Lei au Honolulu Film Awards à Hawaï et une nomination pour Meilleur documentaire société au prix Gémeaux.

Ceux qui viendront, l’entendront, son deuxième long métrage documentaire, propose une rencontre singulière avec les locuteurs de plusieurs langues autochtones du Québec, aujourd’hui menacées de disparition. Il sera présenté en première mondiale à la 56e édition du Festival de Ann Arbor en 2018. Il développe actuellement un documentaire sur la cécité causée par des conflits armés.