Documentaires

En cours: 

Les yeux ne font pas le regard / The Eyes Don't See (production)

Les yeux ne font pas le regard / The Eyes Don’t See (production)

Forêts court (post-production)

Forêts court (post-production)

Passés:

Ceux qui viendront, l’entendront (2018)

« Une incursion délicate dans la tour de Babel autochtone québécoise. » – Louise-Maude Rioux Soucy (Le Devoir)
« Un documentaire qui passe par les sens. » – Les herbes folles, CISM
« Un hommage poétique à la richesse singulière des langues autochtones. » – Anthony Dubé (Les méconnus)
« The film never loses its united aim – to document the active preservation and endless value of each tongue. » – Sarah Bakke (SAD Mag Vancouver)
« It seems as if the land is speaking for all the voices that have been silenced in the past. » – Jack Brandon (The Michigan Daily)

Synopsis Fr

« Ceux qui viendront, l’entendront » propose une rencontre singulière avec les locuteurs de plusieurs langues autochtones du Québec. Le film part à la découverte de ces parlers méconnus à travers l’écoute du quotidien de ceux et celles qui les parlent encore aujourd’hui. Soutenu par un travail d’exploration et de création d’archives, le film permet de mieux saisir la musicalité de ces langues et dévoile l’importance culturelle et humaine de ces traditions orales millénaires en nourrissant une réflexion collective sur les conséquences de leur disparition.

Synopsis Eng

« Those Who Come, Will Hear » proposes a unique meeting with the speakers of several indigenous and inuit languages of Quebec. The film starts with the discovery of these unsung tongues through listening to the daily life of those who still speak them today. Buttressed by an exploration and creation of archives, the film allows us to better understand the musicality of these languages and reveals the cultural and human importance of these venerable oral traditions by nourishing a collective reflection on the consequences of their disappearance.

Prix et mentions:

Prix Iris 2019 pour Meilleur son documentaire
Prix du Jury à la 56e édition du Festival de Ann Arbor 
Prix du Meilleur documentaire au festival chilien Ficwallmapu en 2018
Mention honorable au festival DOXA de Vancouver
Mention honorable à l’Experimental Film Forum de Los Angeles en 2018

Festivals

2020
– Ulju Mountain Film Festival, Corée du sud

2019
– DocPoint, Helsinki, Finlande
– Ciné-7, Sept-Îles
– Cinoche, Baie-Comeau
– FIFEQ (Festival International du film ethnographique du Québec)

2018
– Open City Documentary Festival, Première européenne, Nomination section Emerging Filmmaker, Londres, GB
– 56th Ann Arbor Film Festival
– Ficwallmapu, Chile
– DOXA, Vancouver
– Experimental Film Forum de Los Angeles
– Gimli Film Festival, Manitoba
– RIFFA (Regina international film festival), Saskatchewan
– Cine Las Americas, Austin, Texas, USA
– 12 Muestra de cine video indigena, Chili
– Portland Film Festival, Oregon, USA
– Icaro, Guatemala
– This is Human World Film Festival, Section Up & Running, Vienne, Autriche

Production: Les Films de l’Autre
Distribution: Les Films du 3 Mars


L’or des autres (2011)

ordesautres

« Simon Plouffe a su s’effacer pour mieux laisser entendre le cri du coeur des résidents concernés. Derrière le drame, leurs réflexions sont d’une grande force poétique.» – André Duchesne (La Presse)

« […] le cinéaste a construit son film de telle façon que les désillusions succèdent à la joie première, et que les dommages collatéraux prennent de plus en plus d’importance. » – Odile Tremblay (Le Devoir)

« L’or des autres offre le portrait sensible d’un microcosme qu’une force extérieure s’apprête à altérer de manière définitive.» – Alexandre Fontaine (Panorama cinéma)

Synopsis Fr

La venue de l’entreprise minière Osisko crée beaucoup d’émoi à Malartic, petite communauté de 3600 âmes en Abitibi. L’implacable Loi sur les mines priorise le droit d’exploiter les ressources souterraines plutôt que le droit à la propriété. De nombreuses familles et personnes âgées doivent donc faire une croix sur certains éléments patrimoniaux ainsi que sur une partie de leur mode de vie. L’or des autres raconte les turbulences que l’implantation d’une mine d’or à ciel ouvert, la plus grosse au Canada, provoque en plein coeur d’une ville.

Synopsis Eng

The arrival of the mining company Osisko creates a lot of agitation in Malartic, a small community of 3600 in Quebec, Canada. Many families and seniors need to write off certain elements of their heritage and way of life. Others see their lifestyle threatened to disappear in order to make room for the previously unthinkable : the largest open-pit gold mine in Canada. The project is endorsed by the implacable Mining Act, which prioritizes the right to exploit subsoil resources rather than the right to protect the properties and lands of the citizens.

Prix et mentions:

Merit Award for Advocacy, au Montana CINE International Film Festival en octobre 2011

Mention honorable pour Excellent Storytelling au Wildlife International Film Festival 2012

Prix Silver Lei Award au Honolulu Film Awards à Hawaï 2012

Festivals

2014
– Festival internacional de Cine en Guadalajara (FICG), Mexique

2013
– Festival iRep, Lagos, Nigeria, Afrique
– FanFest, Rosia Montana, Roumanie
– DOK.Fest (International Documentary Film Festival), Munich
– Environnemental Film Festival Voices, Colombie
– Festival international du film ethnographique du Québec (FIFEQ), Québec- – Festival Hors-Cadre, Montréal

2012
– Festival Internacional de Cine de la Antártica sobre Medio Ambiente y Sustentabilidad, FICAMS, Chili
– Euroekofest, Bulgarie
– Cinema Planeta, Mexique
– Festival International du Film d’Environnement (FIFE), Paris
– Rendez-Vous du cinéma québécois, Montréal
– Thin Line Film Fest, Denton, Texas, États-Unis
– Big Sky Documentary Film Festival, Missoula, Montana, États-Unis

2011
– Montana CINE International Film Festival, Missoula, Montana, États-Unis
– RIDM, Montréal et Québec
– The Other Venice Film Festival, Venice, États-Unis
– Planet in Focus, Toronto
– Festival des gens d’ici, Val-d’or

Production: Amazone Film
Distribution: Vidéographe